• index
  • Corroy le chateau 395
  • index
  • Photo 033
  • DSCF0777
  • DSCF0775
  • 816
  • 813
  • 810
  • 802
  • 814;jpg
  • Corroy le chateau 408
  • Corroy le chateau 394
  • DSC02689
  • DSC02683
  • DSC02659
  • DSC02653
  • Tente de Merode 008
  • Mariage Meunier 005

Château de Corroy

Région:

Considéré comme le plus remarquable château médiéval du XIIIe siècle en Belgique, le Château de Corroy-le-Château offre un site d’exception pour la tenue d’événements.

N’ayant jamais été vendu tout au long de l’histoire, ce bâtiment appartient toujours à la famille du marquis de Trazegnies. La décoration des salles en enfilade y est encore authentique et constitue le cadre grandiose et historique dont vous rêvez pour vos manifestations de prestige.

Événements possibles :
Mariages, Séminaires, Réceptions, Lancement de produits, Garden Parties…
Soirées médiévales, vénitiennes, concerts, théâtres…

 

 

Salles Repas Assis Cocktail Conférence en Théatre PDF
Grand Salon 45 90 60  –
Salon aux Toiles 45 90 50  –
Salle de Marbre 50 100 75  –
Salle à Manger 20 40 30  –
Total 160 320 215  pdficon_small

 

 

Le château ne dispose pas de chambres, mais dans un environnement très proche, nous vous recommandons :

Hôtel La Gloriette (2 km)

Chaussée de Charleroi, 206
5030 Gembloux
Tél.: 32 (0) 81 62 54 60
Fax: 32 (0) 81 60 14 79
E-mail – Website

Un site accueillant…

qui dispose de 16 chambres, d’un centre de fitness avec banc solaire et jacuzzi, 3 terrains de tennis, mini golf….

Hôtel Les 3 Clefs (4 km)

Chaussée de Namur, 17
5030 Gembloux
Tél.: 32 (0) 81 61 16 17
Fax: 32 (0) 81 61 41 13
E-mail – Website

Un hôtel familial …

qui dispose de 45 chambres, avec un personnel exceptionnel, chaleureux et amical, à votre entier service.

 

Parmi les monuments qui marquent les étapes de notre histoire,  Corroy est certainement un des plus significatifs. Dans un article, le docteur Ubregts, auteur d’une importante monographie sur le château fort le mieux conservé de notre pays, a pu écrire «  Que faut-il penser du château de Corroy dont la valeur testimoniale est superlative et unique ? Dans la hiérarchie monumentale, il se situe au rang des grandes cathédrales ».

Bâti vers 1270/80 par le compte de Vianden sur le plan du Louvre de Philippe-Auguste, le château est flanqué de quatre tours d’angle que relie un savant système de courtines et d’escaliers. Une tour considérable, orientée vers l’est, abrite la chapelle Notre Dame qui est sans doute l’oratoire privé le plus ancien de nos régions. A l’extrémité d’un superbe pont de pierre restauré au XV e et XVIII siècles, u massif châtelet d’entrée, défendu par deux tours, abritait autrefois le mécanisme de mouvement du pont-levis et de la herse. Il est précédé aujourd’hui d’une barbacane du X e siècle, remaniée en 1718.

Dans la cour intérieure, la plupart des bâtiments datent de la construction de la forteresse, même s’ils ont été magistralement remodelés au XVIII e siècle dans l’optique des grandes demeures classiques de ce temps. Seul un fronton brûlé en 1863 a fait place à une construction néo-gothique, œuvre d’un architecte, habille d’ailleurs, qui a aussi créé le vestibule monumental que la Fondation Roi Baudouin a fait restaurer avec la Chapelle en 1987.

L’intérieur du château présente une grande variété et contraste par son raffinement avec le côté rude du système de défense. Une salle à manger inspirée de la Casa du Labrador d’Aranjuez éblouit par ses marbres et son plafond peint. Au sommet de la cage d’escalier, une œuvre plus récente, due à Anatoly Stolnikoff et à Catherine de Limburg Stirum, a représenté en 1987 le marquis de Trazegnies, ses proches, ses parents et amis accueillant les visiteurs. Dans un salon voisin, de magnifiques toiles ornementales des années 1770 ont été attribuées aux frères Pierre-Norbert et Jean-Baptiste van Reysschoot, peintres de la bourgeoisie brugeoise et des grâces du XVIII e siècle. Partout des meubles  et des portraits de famille persuadent le visiteur qu’il est dans une maison toujours vivante, éclairée par de larges fenêtres grâce à l’étendue d’une cour intérieure qui ne rappelle en rien les puits de lumière de la plupart des châteaux forts.

Propriété à l’origine des seigneurs d’Orbais, Corroy passa en 1200 à une branche cadette des ducs de Brabant, puis toujours par mariage, aux comtes de Vianden, aux comtes de Sponheim, aux Bavière, comtes Palatins du Rhin, aux comtes de Nassau-Dillenburg, princes d’Orange et enfin au comtes de Nassau-Corroy qui s’éteignirent en 1809 dans les marquis de Trazegnies, actuels propriétaires. De ce fait le château, phénomène assez rare, ne fût jamais vendu et appartient encore aux descendants de ses tout premiers propriétaires.

C’est Philippe, comte de Vianden, fils de Marguerite de France-Courtenay, sœur de l’empereur latin de Constantinople et comtesse de Namur, qui construisit le château vers 1270/80 avec l’aide des finances de son cousin Jean 1er, duc de Brabant, lequel voulait verrouiller le sud de ses territoires et les protéger des Dampierre de Flandre installés à Namur. L’hérédité capétienne du bâtisseur et une double parenté avec Philippe-Auguste expliquent l’influence royale française dans un monument qui constitue le seul exemple d’architecture princière médiévale en Wallonie.

 

Situation:

20 km de Namur
50 km de Bruxelles
75 km de Liège

Adresse:

Rue de Corroy-le-Château 4
5032 Corroy-le-Château

 

Tenue de Soirée, cocktail et cérémoniewww.danais.be
Chaussée de Bruxelles, 89
1410 Waterloo Tél.: 02/354 54 03 info@danais.be
Décoration de la table: Creative Emotions: l’Art de la décoration éphémère
www.creative-emotions.be